Une prof ça ne bosse pas, ça s' occupe...

09 novembre 2017

Les élèves et nous : quid des réseaux sociaux et du portable entre nous ???

"Madame vous avez snap???"

"Madame je vous ai vue sur facebook!!!"

Autant de questions/réflexions qui parfois me suggèrent de répondre en souriant : "euh vous pensez en fait que je suis tellement vieille que j'utilise un téléphone à cadran qu'on tourne (en espérant ne pas faire d'erreur , sinon il faut un bon quart d'heure pour arriver à composer un numéro)?"

Alors en effet je vais aujourd'hui rétablir une vérité , commune à beaucoup de mes collègues à priori qui ont exactement les mêmes remarques de la part de leurs élèves: Oui , chers élèves, j'utilise un smartphone (comme vous bande d'ignares) et j'en maîtrise même parfois bien plus de subtilités que vous (même si vous m'avez aidée hier à trouver comment enregistrer mes "memories" dans le fameux réseau social au petit fantôme. 

Vient ensuite nécessairement la fatidique question : "Madame je peux vous ajouter???"  .... Euh donc là tu es en train de me demander , Jeune Paddawan, l'autorisation d'obtenir plein d'infos sur ma vie privée et mon erzat de vie sociale ? Tu veux donc savoir ce que je dis de vous en votre absence et admirer les conner..bétises que je publie quand j'ai besoin de souffler un peu ??? Ma réponse est la suivante ; "Non merci , ça serait de la gourmandise. "  Bon ok je l'admet je fais une exception pour mes terminales parce qu'elles je les aime bien  parce qu'elles elles arrivent à comprendre et ont la maturité suffisante pour savoir être discrètes. (mais uniquement sur Snap)

Nan mais ho vous avez déja tous et toutes mon numéro de portable ...

Oui c'est un fait je donne mon numéro de portable à tous ems élèves (bref mes deux classes) pour plusieurs raisons :

  • D'une part ça crée une relation de confiance , j'ai le leur, ils/elles ont le mien.
  • C'est un outil plutôt sympa pour communiquer malgré tout et ça permet parfois qu'ils/elles se confient plus facilement que devant les yeux de toute la classe rivés sur soi. 
  • Ca permet un suivi de stage / dossier et absences beaucoup plus simple pour moi.
  • ...et franchement c'est agréable de recevoir un message de bonne année ou de bon anniversaire ... (raison non officielle cela va sans dire) 

Etje dois bien admettre qu'avoir mes terminales sur snap me permet autre chose de bien plus fourbe : vous connaissez le principe de ce réseau? Poster en direct des images instantanées... Certaines oublient parfois que je les suis et mettent des photos très rigolotes quand elles sont censées être en classe avec moi et qu'elles n'y sont pas.... MOUAHAHAHAHA (rire machiavélique numéro 4)

 

Posté par Marine stms à 14:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]


07 octobre 2017

"Comment je vais m'habiller aujourd'hui ?"

Bon cette question rituelle , on ne va pas se mentir, toute fille normalement constituée se la pose d'une façon ou d'une autre...Même certains hommes à priori... (n'est-ce pas mon coeur??? quoi? T'inquiète tu vas comprendre!!!)

Pour ma part j'ai à la maison, en plus de moi, deux filles de 7 et 11 ans et croyez moi, la question de la tenue revient chaque jour...Parfois même plusieurs fois par jour (merci ma Chouquette!)...

Chaque soir je me couche pleine d'idées pour le lendemain et de questionnements : "va t'il faire beau? Froid? Chaud? Combien de kilomètres je vais devoir marcher? Quelles chaussures?" et le lendemain...évidemment j'ai oublié et je choisis autre chose...sauf si j'ai eu la très bonne idée de préparer mes affaires avant de me coucher , ce qui m'arrive à peu près aussi souvent que les passages du père noël dans l'année....bref... 

 

Ce qui peut jouer aussi c'est le nombre d'heures de cours , les évenements de la journée et les classes  que j'ai : 

  • Petite journée : on mise sur la beauté (enfin on essaye) , disons qu'on peut éventuellement assumer une tenue un peu sophistiquée. Clairement je peux imaginer vadrouiller deux ou trois heures perchée des talons et en jupe , ce temps représentant l'autonomie maximum d'une paire de collants chez moi.
  • Grosse journée : on mise sur la practicité (là on a pas le choix) , le jean's ou le pantalon est mon meilleur ami. On tente de trouver l'alternative entre être à l'aise dans ses baskets et plutôt sympa si on croise son reflet dans le miroir. 
  • Réunion parents profs : on mise sur maquillage léger et veste sérieuse.
  • Selon le public / la classe je deviens un peu caméléon et je m'adapte : un délire avec des élèves , un pari, une envie de faire sérieuse et stricte ou un peu plus loufoque. 
  • Une occasion particulière je mise sur le sempiternel sweat à message . (à la rentrée par exemple je savais que je devais aller à l'administration et je n'étais pas forcément dans de bonnes disposition : le sweat imprimé "Râleuse" a été du plus bel effet auprès des secrétaires. )

Par exemple le jour de la rentrée quand j'accueille une nouvelle classe de seconde généralement je cherche à marquer une différence : quoi de mieux qu'une fringue un peu flashy associée à mes cheveux rouges/roses ??? Au moins je suis peut-être une des rares profs dont on se rappelle le nom au bout de quelques heures. 

Et vous, vous la marquez coment votre différence ???

 

Posté par Marine stms à 10:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 septembre 2017

Épisode 2 : Nouvelle année / Nouvelle mentalité ?

Comme annoncé hier , il y a bien évidemment un épisode 2 (et p'tet même un 3 et plus si affin.....non rien...)

Je suis donc arrivée à la rentrée pleine d'espoir à l'idée de récupérer une nouvelle classe , que je pourrais modeler de ma patte (oui bon on à tous ce petit coté utopiste quand on commence avec une classe non???)

Suite à l'année chaotique que je venais de passer, mais aussi pour d'autres raisons  bien plus administratives, j'ai demandé à ne pas suivre ma classe et à en reprendre une autre en tant que prof principale. 

Je me suis donc rendue dans le réfectoire où le proviseur, qui était aussi nouveau que les élèves d'ailleurs, les a accueillis et a fait son discours rituel d'arrivée "travail, rigueur, mérite..."

Puis nous nous sommes dirigé(e)s vers la salle d'accueil de cette matinée , salle où aurait lieu le premier contact  entre eux et moi...Ne nous mentons pas , c'est la salle où tout peut se jouer dés le départ: l'endroit où chacun se jauge et même s' ils(elles) sont timides au début, enfin presque... 

Et c'est là que je les ai vu(e)s... Un évenement imprévisible..absolument incroyable...une rumeur presqu'une légende urbaine...: 

DES ELEVES DEBOUT A ATTENDRE QUE JE LEUR DISE DE S'ASSEOIR !!! (si si c'est vrai je vous jure...et en plus ils le font encore au bout d'un mois)

 

 

 

 

Ce premier contact s'annonçait donc plutôt bien ... et les épisodes suivants n'ont pu que me confirmer que ça changerait beaucoup et que, peut être cette année je ne viendrai pas forcément avec la boule au ventre à l'idée de passer quelques heures en mode calvaire... 

En revanche ils ne sont pas parfaits, ils le savent très bien , et comme vous le verrez dans les prochains articles, un léger recadrage est toujours indispensable... et puis on va pas se mentir: je l'aime bien "mon petit coté flic" parfois...

Posté par Marine stms à 13:37 - Commentaires [2] - Permalien [#]

28 septembre 2017

Episode 1: Petit souvenir de l'année passée...

Mais aussi petit coup de gueule , publié sur facebook il y a tout juste un an jour pour jour...les années se suivent mais ne se ressemblent pas...

"Mon rôle de flic a ses limites:gérer une classe c'est mon taf et même si je ne bosse pas comme tous les profs , c est bien connu, j'invite tout le monde à prendre ma place...
Entre comportement insolent, virulent et inquiétant... c'est la première année que je ressens cet épuisement...
Pas assez cher payée mais surtout pas assez formée, peut etre, pour prendre en charge efficacement des élèves entre autres dont la scolarité s'est limitée à deux ans depuis la sortie de primaire , avec pathologies...intéressantes...à priori en inadéquation parfaite avec ce que j'enseigne, dont le tempérament à fleur de peau constitue une excuse idéale au moindre débordement..
Depuis une semaine plusieurs paires de ciseaux ôtées des mains de la même élève en cours, les crises d'angoisses constantes d'une autre sous atarax quotidiennement entre autres,et forcément de ses camarades qui pour le coup y voient un motif de petit séjour bienvenu dans le couloir et, aujourd'hui , séparation seule de la meute au langage fleuri et imagé dans la cour pour emmener à bout de bras ce petit monde (15) dans le cours de mon collègue qui attendait avec les quelques élèves volontaires dans sa salle...
Mais au final de quoi je me plains?? C'est bien connu les profs ça se la coule douce en fait...!!!"

Cette année , hormis quelques petit(e)s grand(e)s bouches (bah quoi j ai trois Hommes dans ma classe cette année...eh ouais.. ) et grand(e)s pseudo rebelles, qui ont été recadré(e)s fissa (nan mais ho.. oui madame j' ai fait les gros yeux moi!!) , pour l'instant à l'ouest rien de nouveau.....

La suite au prochain épisode ...

Posté par Marine stms à 21:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 septembre 2017

Chant...euh ...CHUTons sous la pluie...

Aujourd'hui j'ai chu....

Une très belle chute, gracieuse, élégante, délicate...presque travaillée...


Il pleuvait , je traversais la pelouse pour emprunter un raccourci sans le moindre dénivelé pour rejoindre ce bâtiment...
Il est à noter que , fière ce matin , j'avais enfilé mes nouvelles ballerines de chez Pri...k (qui vient d 'ouvrir pas loin (OUI je sais je suis faible, j'ai cédé à la tentation et bravé la foule)) qui vont très bien avec ma jupe crayon taupe et ce pull noir (petit clin d'oeil à Christina bien sûr..)

Bref , je marchais tranquillement sur l'herbe mouillée quand je vis la porte, sans poignée, se refermer... J'ai interpelé la collègue qui passait "hep attend, ferme pas!!" (qui ne m'a évidemment pas entendue) puis ai acceleré le pas , telle une gazelle...ou plutôt un bébé gazelle à priori...aussi à l'aise sur mes pattes en tout cas. 

La chute fut belle... en trois étapes...

  • J'ai tout d'abord pris confiance , le sac en bandoulière et le sac à main bien accroché, j'ai couru...bon d'accord sur 3 foulées mais ça compte quand même.
  • Ensuit j'ai senti le dérapage de ma semelle droite que ma semelle gauche essayait d'équilibrer. Le genre de chute qui dure une éternité où la tentative de sauvetage est désesperée mais existante, et où on croit jusqu'au bout qu'on va se récupérer...grosse erreur...
  • Puis finalement je suis tombée ... à genoux...sous la pluie...dans l'herbe mouillée ... au milieu de la cour de mon lycée... DAMNED!!!

Un regard à droite, un regard à gauche , pas un pélerin à 200 m ... 

J'espère juste que pas un seul élève, ou pire un collègue, ne regardait par la fenêtre à ce moment là...

 

En résumé j'ai un peu mal à ma dignité et à mes collants noirs boueux, mais avouons-le , je garde mon sens de l'humour car je l'ai quand même raconté à mes élèves qui m'attendaient sage...  devant ma salle et qui, maintenant dés que je sors de ma salle pour aller me chercher un café, me disent très affectueusement (du moins je l'espère...): "Hey Madame , faites attention hein!!!" 

Gniark gniark gniark

Posté par Marine stms à 15:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]


30 mars 2017

Portrait chinois d'une prof en délire...

Parce que chaque année avec mes nouveaux arrivants j'aime faire une séance d'accueil originale et que je leur concocte à chaque fois  un petit portrait chinois de derrière les fagots...

En voici un qui me concerne moi , pour mieux me connaître...

Source : http://www.portrait-chinois.com/questions-pivot.html

Intégralité du questionnaire de Pivot :

  •   Votre mot préféré ?
  • "Capillo-tracté"...oui je sais c'est un peu tiré par les cheveux...
  •   Le mot que vous détestez ?
  • "quoi?"
  •   Votre drogue favorite ?
  • Café (pour faire adulte) et en vrai "le chaussée aux moines" (si si le fromage!!!)
  •   Le son, le bruit que vous aimez ?
  • la voix de ma fille quand elle me dit "moi aussi je t'aime d'amour maman"
  •   Le son, le bruit que vous détestez ?
  • les vidéos regardées sur les téléphones , le son est horrible nan mais franchement.. et sinon le bruit de la fourchette qui grince dans l'assiette...
  • .
  •   Votre juron, gros mot ou blasphème favori ?
  • en classe "sac à papier" , avec les enfants à la maison "eh mer...credi de jeudi de vendredi" et en vrai "putainnnnnnnn"
  •   Un homme ou une femme pour illustrer un nouveau billet de banque ?
  • Jérome Fernandez (équipe de france de Hand : alllezzzzzz les bleussssss!) ou Audrey Fleurot (parce qu'elle est vraiment jolie)
  •   Le métier que vous n'auriez pas aimé faire ?
  •  Boucher
  •   La plante, l'arbre ou l'animal dans lequel vous aimeriez être réincarné ?
  • un panda , parce que tout le monde les aime... (mais en vrai j'en sais rien)
  •   Si Dieu existe, qu'aimeriez-vous, après votre mort, l'entendre vous dire ?
  • "je vois que malgré les tentations multiples tu as bien respecté le commandement "tu ne tueras point", bravo Marine!"

Et vous , vos réponses alors ça donne quoi? 

Posté par Marine stms à 11:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 février 2017

Les conjoints des profs...

Un peu de lucidité sur nous-même: parfois un prof c'est chiant...enfin peut-être même plus UNE prof...

Je m'en suis rendue compte hier soir en rentrant à la maison après ma journée de boulot, quand j' ai retrouvé mon cher et tendre absorbé par le travail  (le sien...euh mais il fait quoi déja???) et que je me suis mise à coté de lui pour travailler moi aussi ... m'occuper un peu pendant qu'il terminait un travail important. 

Quand il m'a demandé "Qu'est ce que tu dois faire mon amour?" et que je lui ai répondu "je finis ma trame de cours et apres je dois..dessiner mon arbre" , il m' a regardé un peu ahuri sans forcément comprendre. (Eh oui une prof ça garde du suspens quand même ...ou ça veut qu'on lui pose des questions..peut-être...) .

Bref je me suis donc lancé dans une descriptIon détaillée et extrèmement intéressante de la raison pour laquelle je devais dessiner un arbre (Je vous ai déjà dit que j'étais prof de gommettes  ' animation...Non???) et c'est quand j'ai fini en lui disant qu'une souris verte courait dans l'herbe et que je l'ai vu me dire "ah d'accord " sans lever le nez de ses tableaux que j'ai compris....qu'il ne m'écoutait absolument pas. 

Donc là deux solutions : soit j'en déduis que je suis la nana la plus inintéressante de la planète , qu'il ne m'aime plus et je me mets à pleurer en appelant ma mère / Soit je lui pète la tronche , lui casse les genoux en l'insultant (bon ok on se calme il fait 60kg de plus que moi, j'aurais jamais le dessus) / Soit (oui bon y a trois solutions j'ai jamais dit que j'étais prof de maths!!) je réalise que, peut-être, une prof ça peut devenir chiant et que je devrais peut-être essayer d'abréger quand je lui parle de mon boulot qui me passionne moi certes, mais manifestement pas lui. 

Quelques minutes en mode "je fais semblant de te faire la tète et j'yarrive bien" pendant lesquelles je marmonne le classique "de toutes façon tu ne m'écoutes jamais , et gnagnagna gnagnagna... Je dois bien me rendre à l'évidence que je pourrais bien parfois être insupportable à parler de mon travail alors que , finalement ça ne concerne que moi.. 

Tiens si on regardait un film ce soir. Celui-ci commence et franchement il est nul mais on s'accroche un peu. Et à un moment donné ça ne rate pas, je me met à sourire en repensant à une anecdote qui m'est arrivée en classe un peu plus tot dans la journée. Mon chéri me demande alors pourquoi je souris . (il s'imagine surement que ça a un rapport avec le film ou avec lui... ;-) ) Mais non! Je lui dis alors que je repense à une phrase rigolote sortie par une élève quelques heures plus tôt...et j'attend...qu'il me demande de lui raconter probablement....mais rien. Il me sourit d'un air sincère/semi-exasperé...et il rappuie sur "Play"... Je crois que le film nul l'est peut-être encore moins que ma conversation...de prof!

Je ne vous fais pas le remake des profs qui parlent entre eux parce que ça c'est du réchauffé mais à ce moment là je me dis que je vais devoir faire quelque chose. 

 

Soyons honnète , si lui me parlait de "raquettes, de coups droits, de revers , ou des ses élèves" h24 je crois bien qu'à un moment donné je pourrais ne plus en pouvoir justement...

 

Ceci dit il fait dejà un métier prenant alors si en plus il en parlait en rentrant...aaaaaaarghhhhhhh

Quoi ? Je ne vous l'ai pas dit peut être mais même si c'est du tennis , eh bien mon cher et tendre il est prof aussi...euh....

Ah bah oui en fait...un prof c'est casse-pied mais ça ne fait qu'augmenter le mérite de son conjoint finalement... 

 

 

Posté par Marine stms à 12:55 - Commentaires [2] - Permalien [#]

24 février 2017

Le pire motif d'absence...

...ou disons le plus original que j'ai entendu jusqu'ici. 

Mercredi j'ai demandé à l'une de mes élèves pourquoi elle était absente la veille. Elle m' a répondu sans se démonter qu'elle n'était pas venue car elle n'avait plus de vétement potable à se mettre...

Bien bien bien...

Evidemment elle a justifié ensuite que , n'ayant pas fait les lessives que sa mère lui avait demandé de faire durant les vacances, elle n'avait rien trouvé de potable à se mettre d'où son absence. 

Je ne sais pas ce qui m' a le plus surprise: son excuse ou le fait d'avoir entendu sa voisine lui dire à voix basse  : "Moi j' ai pris mon pot de crème j'en avais presque plus , j'ai cru que je pourrais pas venir non plus"...

 

Et dire qu'on n' a repris que depuis deux jours...

Posté par Marine stms à 14:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 février 2017

Les dix commandements du prof...

Une affiche réalisée en formation de stagiaires en 2013.

Un jeudi comme tant d'autres à Livry Gargan...

L'objectif était de créer une affiche , un document pour donner des conseils à un prof qui arrive dans le métier.

Je crois qu'on avait plutôt bien géré...

 

affiche formation Chouchou

Posté par Marine stms à 09:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 janvier 2017

"Madame, j'peux vous parler?"

La petite phrase qui pique et que, désormais, je ne souhaite plus entendre aussi souvent. 

Pourquoi me direz vous?

Bah oui un élève qui cause ça paraît sympa, ça montre une certaine volonté de participer à ce monde qui l'entoure et pas uniquement en "snappant" à foison toute la journée. Un élève qui nous parle , normalement, c'est quand même vachement plus sympa que de voir cette tribu d'autochtones vagabonder : regard morne ou en biais c'est au choix selon les gens qu'ils croisent, casque vissé sur les oreilles avec le dernier album de JUL en fond et à fond (QUI CA??? oui bon passons...malheureusement nous ne sommes pas tous égaux devant les goûts musicaux). Bref un élève qui parle ça montre quand même une certaine envie de socialisation de la bête.

SAUF QUE...ça peut aussi être nettement moins sympa.

Pendant très longtemps j'ai été cette prof naïve qui écoutait, qui parlait, qui conseillait, prenant de mon temps perso pour tenter de consoler un chagrin insurmontable causé par un "Mdame ça va trop pas chez mes parents, j'ai le droit de rien faire alors que toutes mes copines elles peuvent". (Comment on appelle cette notion ma grande déjà? Ah oui  L' E.D.U.C.A.T.I.O.N.)  

Hum hum hum si seulement c'était toujours aussi simple  

Maintenant quand j'entend cette phrase , qui a quelque peu changé de connotation , j'agis en trois étapes : 

  • ETAPE 1: je jauge la bête , j'examine minutieusement la tête de l'élève pour voir s'il ya  des traces de larmes ou de mascara  (ce qui dénoterait une certaine "gravité" sauf si l'élève en question est une madeleine reconnue...) . Je lui demande s'il s'agit d'un sujet grave ou qu'il n'ya pas de problème et si elle veut me parler de personnel (AU SECOURS !!! FUIS PENDANT QU' IL EN EST ENCORE TEMPS!!!) ou de professionnel. 
  • ETAPE 2 : j'évalue le moment, la situation et la stratégie à adopter. C'est le début de l'heure et personne n'est installé? Parfait, je lui propose à la fin de l'heure et avec un peu de chance soit elle aura oublié, soit ça ne sera plus aussi grave qu'au début, quand je l'ai vue arriver avec sa frimousse de panda.
  • ETAPE 3 : Je cause...parce qu'à priori elle en a quand même assez besoin la pitchounette. Mais par contre désormais je fixe mes règles parce que c'est qui le prof nan mais ho ! j'ai bien compris avec le temps et les mauvaises expériences que je ne peux pas me contenter de garder certaines paroles que l'on me confie. Malheureusement certain(e)s élèves pensent qu'ils peuvent tout nous confier avec une certaine immunité, et croyez moi ils n'hésitent pas , mais je le précise désormais à chaque fois , je ne peux pas tout garder uniquement pour moi selon la gravité de la confession. D'une part parce que garder un secret pour moi signifie le trimballer avec moi lonnnnngtemps et ne pas savoir quoi en faire , mais surtout parce que si je veux aider de façon efficace la galopine qui m'a raconté sa vie je dois agir . Mais par contre avant qu'un flot de paroles ne s'échappe de sa bouche je la préviens que selon ce qu'elle va me dire je serais peut-être obligée de partager son secret avec quelqu'un de plus compétent que moi. (une CPE?, une infirmière?, un sorcier vaudou???)

Ca m'évitera désormais d'avoir à gérer de nouveau une situation plus qu'embarrassante où j'ai du rester stoïque face à un papa qui me demandait ce qu'avait sa fille (dont il n'avait pas la garde)  , car en ce moment il y avait quelque chose qui n'allait pas.... Euh comment vous dire votre fille est enceinte de 5 mois mais elle m'a demandé de ne pas vous en parler pour l'instant...

Et ma conscience on en parle???

 

Posté par Marine stms à 19:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]